Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Communiqué de Presse, Jeudi 25 novembre 2021

En cette journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, nous commémorons celles dont l’intégrité physique ou psychique a été piétinée en raison de leur genre.

Les violences à leur endroit sont multiples et constantes. Battues, harcelées, violées, assassinées, les femmes subissent quotidiennement une société patriarcale où leur parole est muselée, leur corps utilisé, leurs droits bafoués. En 2020, 102 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire. Alors que 2021 n’est pas achevée, déjà 101 féminicides ont été recensés.  Parmi elles, la moitié avait déjà porté plainte. 

Nous croyons les victimes. Leur parole libère celles des autres femmes, qui vivent dans la crainte de représailles ou de n’être tout simplement pas crues. 

Pourtant, le mouvement de libération de la parole n’en est qu’à ses débuts. Dans une tribune publiée dans Le Monde, près de 300 femmes, dont les sénatrices écologistes, dénoncent « les violences sexuelles et sexistes » dans le milieu politique. Avec le #MeTooPolitique, elles demandent  la prise en compte du mouvement MeToo dans le milieu politique, qui semble-t-il n’est pas encore parvenu jusqu’à de nombreux responsables politiques.

Or, ni le gouvernement ni les parlementaires de la majorité présidentielle n’ont signé cette tribune. Lors des questions au gouvernement, Mélanie Vogel, représentant les  Français.es établi.es hors de France, déplore “un silence gouvernemental qui blesse”. Ce dernier préfère alors vanter les timides actions du quinquennat que de proposer des mesures renforcées.

Les moyens actuellement alloués à ce combat sont en totale inadéquation au regard de la gravité et l’ampleur de ce phénomène systémique.  Samedi 20 novembre, nous étions présent.es à la marche #NousToutes pour demander 1 milliards d’euros par an pour lutter contre les violences faites aux femmes, un montant préconisé par le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.   

En cette journée, nous réitérons la demande d’augmenter substantiellement les aides dédiées à cette lutte prioritaire. Avec une volonté politique forte alignée sur des moyens financiers adaptés, nous avons la capacité d’agir.

Partager la publication

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Actualités
du groupe
GEST

l'actu en vidéo

suivez-nous sur les réseaux sociaux

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Ne manquez pas notre newsletter pour suivre toute l'actualité du groupe Écologiste-Solidarité & Territoires !