Merci les sages-femmes : le Sénat a adopté la proposition de loi pour faire évoluer la formation des sages-femmes

Adoptée au Sénat, nous demandons qu’une deuxième lecture soit rapidement convoquée à l’Assemblée nationale

Ce mercredi 19 octobre, le groupe écologiste du Sénat a fait adopter, dans le cadre de sa niche parlementaire, une proposition de loi confortant la reconnaissance des sages-femmes. Ce texte, à l’initiative de Annie Chapelier, avait été adopté à l’Assemblée nationale en novembre dernier. 

Cette loi répond aux attentes d’une profession médicale  aujourd’hui dévaluée au regard de l’élargissement de ses compétences. En effet, alors que les sages-femmes contribuent à la santé des femmes tout au long de leur vie (surveillance gynécologique, suivi prénatal et postnatal, suivi du nouveau-né, IVG…), elles sont insuffisamment reconnues et leur formation n’est plus adaptée. 

Nous nous félicitons de l’adoption de cette loi qui marque une avancée majeure pour la reconnaissance de la profession de sage-femme. En achevant l’intégration universitaire, en permettant la création d’un 3e cycle, du titre de docteur en maïeutique, de maitres de stage agrées ainsi que la conciliation des activités d’enseignement-recherche avec une activité clinique, cette loi marque une avancée réelle et doit se prolonger par des rémunérations décentes. 

Nous demandons désormais qu’une deuxième lecture soit rapidement convoquée à l’Assemblée nationale pour que ce texte soit définitivement adopté. 


Retrouvez nos 10 propositions pour conforter la reconnaissance des sages-femmes

Partager la publication

Facebook
Twitter
LinkedIn

Actualités
du groupe
GEST

l'actu en vidéo

suivez-nous sur les réseaux sociaux

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Ne manquez pas notre newsletter pour suivre toute l'actualité du groupe Écologiste-Solidarité & Territoires !