Transition écologique dans les territoires : Jacqueline Gourault entend l’interpellation des sénateurs.trices du groupe Ecologiste !

Transition écologique dans les territoires : Jacqueline Gourault entend l’interpellation des sénateurs.trices écologistes et retarde la date butoir pour la signature des CRTE 

A l’initiative du groupe Ecologiste, Solidarité et Territoires, a eu lieu ce jour au Sénat, un débat ayant pour thème « Contrat de Relance et de Transition Ecologique (CRTE), ne pas confondre vitesse et précipitation » en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Parce que les initiatives locales sont déterminantes pour faire face à l’urgence climatique, que les enjeux en la matière sont immenses, et tous liés à notre vie quotidienne, les CRTE sont l’opportunité pour les élu.e.s locaux de construire avec les acteurs de leurs territoires de véritables projets partagés à l’échelle de l’intercommunalité. Ils doivent renforcer la lisibilité des coopérations entre l’Etat et les territoires et préciser l’accompagnement financier des actions de transition écologique.

La date du 30 juin annoncée par le gouvernement comme date butoir pour définir correctement les CRTE était concrètement intenable, les élu.e.s locaux le soulignaient. Nous avons voulu alerter le gouvernement, à travers ce débat, sur ce calendrier contraire à l’ambition affichée des CRTE et l’inciter à décaler leur signature. Les élu.e.s locaux, pour certain.es en fonction depuis l’été seulement, sont, en effet, en première ligne depuis plus d’un an dans la gestion de la crise sanitaire et ils n’ont pas eu le temps d’approfondir ou de définir leur projet de territoire ni d’échanger avec les acteurs locaux. 

Notre interpellation a été entendue, Jacqueline Gourault a précisé que la date du 30 juin “n’est pas une date couperet, mais au minimum des protocoles d’engagement devront être signés à cette date avec la mise en place de la gouvernance qui associe les maires, les conseils de développement, voire d’autres acteurs du territoire »

Permettre aux territoires de disposer de plus de temps pour définir leur CRTE et signer un protocole d’engagement qui définisse au préalable la méthode et la gouvernance relève du bon sens pour assurer des projets plus robustes et pertinents. L’Etat devra être aussi à la hauteur de ses engagements dans la durée en particulier dans l’accompagnement financier.  

Pour Ronan Dantec, sénateur de Loire-Atlantique à l’initiative de ce débat : il s’agit d’un point important qui va rassurer les territoires, ce temps en plus est l’occasion pour que l’ensemble des élu.e.s et des maires soient associés, c’est un véritable levier pour davantage de démocratie au niveau des intercommunalités qui en souffrent encore bien trop souvent .

Partager la publication

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Actualités
du groupe
GEST

Les sénateurs écologistes aux Journées d’été pour présenter leur 1er bilan

Les sénateurs et sénatrices du groupe Écologiste, Solidarité & Territoires participaient la semaine dernière à Poitiers aux Journées d’été des écologistes. L’occasion de participer aux nombreux ateliers et plénières organisées par le Pôle Écologiste (EELV, Génération-s, Génération Ecologie, le MdP…) et de présenter leur action en 1 an au Sénat, lors d’un atelier bilan.

l'actu en vidéo

suivez-nous sur les réseaux sociaux

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Ne manquez pas notre newsletter pour suivre toute l'actualité du groupe Écologiste-Solidarité & Territoires !